25 janv. 2010

La rédemption de Michael Palin

Vous reconnaissez le gars sur la photo ? Non ? Un petit indice : j’ai parlé de lui dans mon dernier billet… Toujours pas ? Il est acteur, s’appelle Michael Palin et faisait partie de l’inénarrable troupe des Monty Pythons. Il a fait rigoler des millions de gens mais aussi fait grincer les dents de milliers de bègues… Vous voyez maintenant ? Michael Palin interprétait le personnage bègue du film « Un poisson nommé Wanda », tyrannisé et ridiculisé par un Kevin Kline en très grande forme, ce dernier n’hésitant pas à se moquer ouvertement de son bégaiement et même à l’humilier en lui plantant dans les narines des frites dégoulinantes de Ketchup…

C’est sans doute le « bègue » le plus connu dans le monde, malheureusement peut-être, car je sais que ce personnage en a blessé beaucoup. Personnellement, moi qui ne suis pas contre un peu d’auto-dérision, j’avoue avoir ri jaune en assistant à sa performance et je suis toujours un peu mal à l’aise lorsque je revois certaines scènes.

Pourtant, l’histoire de Michael Palin et du bégaiement a une suite plutôt jolie puisque j’ai découvert récemment… qu’un centre de rééducation du bégaiement portait son nom ! Le Centre du Bégaiement de Michael Palin existe en effet au Royaume-Uni depuis 1993 et propose de l’aide et des traitements pour les enfants souffrant de bégaiement.

Pourquoi cet engagement ? Un besoin de se faire pardonner et de mettre sa notoriété au service de la communauté bègue ? Pas seulement… Michael Palin ne bégaye pas et n’a jamais bégayé mais il explique qu’il est particulièrement sensibilisé à la cause du bégaiement parce que son propre père bégayait. Ca aussi, c’est une découverte intéressante et cela permet d’avoir un nouvel éclairage sur son rapport au personnage.

Voici la traduction du message écrit par Michael Palin sur le site de sa fondation :


"Quiconque sait ce qu’est le bégaiement, soit par son expérience personnelle, soit, comme dans mon cas, au travers de celle d’un proche, connaît les conséquences qu’il peut avoir sur une vie. Savoir ce que vous voulez dire et être incapable de le dire, est une frustration presque intolérable. Toute la patience du monde ne peut empêcher que cela atteigne la confiance et l’estime de soi.

Une grande part du problème provient de l’ignorance que le grand public a du bégaiement et des bègues et j’espère que le Centre aidera à changer cela. Mais le plus important est d’essayer d’alléger le bégaiement lui-même et d’apprendre comment le contrôler. Et quelle meilleure façon de commencer qu’avec des enfants qui bégaient ?

C’est pour cela que le Centre Michael Palin Centre existe. Je suis très fier de la manière rigoureuse et humble avec laquelle nos thérapistes, les enfants et leurs familles se confrontent au problème et s’en occupent, tous ensemble, en équipe. Cette approche partagée est, j’en suis sûr, la raison pour laquelle nos huit premières années ont été si réussies. Mais le prix de ce succès est la popularité et nous savons que nous n’avons pas les moyens d’aider tous les enfants qui ont besoin de nous.

Ce que nous pouvons faire, avec votre aide, c’est augmenter ces moyens, en continuant à montrer au monde que quelque chose peut être fait pour les enfants qui bégaient. Pour montrer qu’il y a de l’espoir, qu’il y a une autre voie, qu’une vie entière de frustration et d’angoisse comme l’a vécue mon père, peut, si nous travaillons tous ensemble, devenir une chose du passé.»

Je n’en sais pas beaucoup plus sur les méthodes de ce Centre mais, encore une fois, je trouve que l’histoire est belle et j’avais envie de vous la faire partager.

Lien vers le site du Michael Palin Center

2 commentaires:

Olivier a dit…

Merci Laurent d'avoir fait un post sur ce sujet.
Palin a fait beaucoup pour les enfants bègues en Angleterre, c'est en effet une jolie histoire, quand on pense qu'il a vu son propre père en souffrir.

En revanche, même après avoir vu plusieurs fois le film, qui en lui-même est sympa, son personnage, je ne vois vraiment pas ce qu'il apporte.
Palin parle de "l'ignorance du public", mais pour s'informer, il est clair qu'on ne va pas conseiller de regarder son personnage dans le film...

Laurent L. a dit…

@Olivier : le seul point positif, c'est que le type qui le tyrannise dans le film est un sombre crétin, macho et inculte ! Quant à ce que le personnage apporte au film, je pense qu'il faudrait demander à des non bègues, ce serait plus objectif !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails
Une erreur est survenue dans ce gadget